Dimanche 23/02 : Le 21 février a été déclarée Journée internationale de la langue maternelle par l’Unesco en 1999, pour rendre hommage aux étudiants bangladais morts le 21 février 1952 à Dhaka au Pakistan oriental (actuel Bangladesh), qui luttait pour la reconnaissance de leurs droits linguistiques, pour la langue Bengali.

Proposé par l’association culturelle bangladaise UDICHI, cet événement réunit une vingtaine d’associations et de personnes œuvrant à la reconnaissance des langues locales sur notre territoire.

Notre association à représenter la culture Tamazigh avec un atelier d’écriture pour enfant en TIFINA ainsi que le récit de poèmes. Nous avons eu un stand sur lequel nous avons exposé différent livres et objets culturel. Notre flyer a eu du succès puisque nous avons tous distribués

20 stands présentés les langues : Chleuh (Maroc), Ciociaro (Italie), Langues de la République Démocratique du Congo, Extremeño (Espagne), Féfé (Cameroun), Arabe, Tamoule, Albanais, Romani, Bengla, Tamazigh (Algérie) ; Comorien, Fon (Bénin), Quechua (Bolivie), Roumain, Soninké, Anglais (États-Unis). Les stands des Souffleurs, d’Auberbabel et de Tapis Volant valorisés la diversité de langues parlées à Aubervilliers.

Les associations suivantes ont participé à la JILM 2014 :

Association Agoratopiques, Association Bouzeguène Europe, Association Comorienne de Musique (ACM), Association marocaine des ressortissants de la province de Figuig pour le développement, Association pour la promotion de la langue et de la culture du Soninké, Association pour le soutien du village de Fondjomekwet (Cameroun), Auber Kin Solidarité, Auberbabel, Colibri des iles, Hogar extremeno en Paris, Les Amis de Vallerotonda et de la Ciociaria, Les Ateliers de Maya La Soninké, Les Souffleurs, Precious Cargo Musée des Diasporas africaines, Niruthiyalayam, Tapis Volant,TAZMALT Association de France, Association culturelle bangladaise UDICHI, Union Générale pour le Développement de Ouidah (Bénin), Union des Travailleurs Tunisiens UTIT.